Le système de notifications remplace les avertissements par email. Tout est réglable dans votre profil.
Vous pouvez charger facilement des images dans un message avec l'onglet "Fichiers joints" en dessous de la zone de message.
Cependant, nous vous encourageons à utiliser la Galerie Photos de façon à pouvoir retrouver vos photographies facilement.

:nenuy: Offres réservées aux membres actifs Aquajardin : Cliquez ici ~ Concours Bricolage : Cliquez ici

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Vous débutez ? Beaucoup de questions en tête ? Demandez l'avis des membres expérimentés...

Modérateur : Equipe Aquajardin

Répondre
Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » mer. 01 févr. 2012, 21:20

Salut les internautes de site Aquajardin, :D

Je commence ce guide qui sera mis à votre disposition et je vous demande de ne pas poster jusqu'à ce que je finisse complètement.

J'ai préparé un petit quizz des questions pour la fin, je contrôlerai vos connaissances acquises mais chaque chose en son temps. :tongue:

Je vous souhaite une très bonne lecture, dans la joie et la bonne humeur :!: :D
Modifié en dernier par youness le jeu. 02 févr. 2012, 22:43, modifié 1 fois.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » mer. 01 févr. 2012, 21:44

GUIDE DU DEBUTANT EN AQUARIOPHILIE

INTRODUCTION

L’aquariophilie commence très souvent par hasard : la découverte d’un bel aquarium chez un voisin, en salle d’attente ou même quand on était enfant lorsqu’ on s’occupait de notre poisson rouge par exemple. Cependant, il est nécessaire de connaître quelques notions dans ce domaine. Les conseils des vendeurs ne sont pas toujours très bons, l’essentiel est souvent oublié. La vie d’êtres vivants en dépend, il convient de les respecter. Ce guide a pour but de vous aider à faire vos premiers pas dans ce vaste monde qu'est l’aquariophilie.

Je vais vous accompagner tout au long de cet article pour essayer, du mieux que je peux, de vous présenter ce qu’est vraiment l’aquariophilie.

Afin d’éclaircir au mieux ce guide, j’ai décidé de le diviser en cinq chapitres puis sous-chapitre :

- Le chapitre 1: "Bien choisir son aquarium et le matériel". Nous verrons comment choisir son aquarium et quels sont les équipements nécessaires.

- Le chapitre 2 : "Le milieu naturel". Dans ce chapitre nous étudierons tout particulièrement les plantes ainsi que les poissons.

- Le chapitre 3 : "Mise en fonctionnement de votre aquarium". Voilà un chapitre bien concret. Je vous expliquerai comment installer correctement un aquarium jusqu’à l’introduction de vos poissons.

- Le chapitre 4 : "Entretenir son aquarium". Nous y découvrirons de bons conseils pour garder un aquarium sain, propre et équilibré.

- Le chapitre 5 : "Problèmes courants". Nous verrons les problèmes de base que l’on retrouve fréquemment en aquarium. Bien évidemment, nous trouverons des solutions à tout ça.
Modifié en dernier par youness le ven. 03 févr. 2012, 21:13, modifié 1 fois.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » mer. 01 févr. 2012, 22:49

CHAPITRE 1 – BIEN CHOISIR SON AQUARIUM ET LE MATERIEL

Lorsqu’on débute, la construction de l’aquarium peut parfois être difficile : on ne sait pas quel matériel choisir et le budget grimpe assez vite. Cette partie du guide va vous permettre de préparer une liste d’achats claire.

:arrow:1.1-L’aquarium, quelle taille choisir :?:

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, démarrer avec un trop petit bac n’est pas la meilleure solution pour réussir. Un volume de 100 litres brut est l’idéal pour débuter. Les dimensions de base sont : longueur = 80cm ; largeur = 30cm ; hauteur = 40cm. Le choix des poissons sera très restreint avec des volumes inférieurs. Je vous déconseille, dans un premier temps, les aquariums ayant la façade bombée. Outre le fait que le prix reste très élevé, l’intérieur est déformé une fois que le bac est en eau. Par ailleurs, les cuves plus hautes que longues sont à proscrire pour plusieurs raisons :

- L’éclairage n’aura que peu d’action sur les petites plantes.

- La manipulation du décor ou autre est rendue difficile avec la hauteur d’eau.

- On pourra y mettre moins de poissons en vue de la surface d’échange eau/air moins importante. L’oxygénation est donc réduite.


:arrow: 1.2 - L’aquarium, quel emplacement choisir :?:

Dans tous les cas, votre aquarium devra être posé sur un support solide, prévu à cet effet si possible. Cela est d’autant plus important pour les gros volumes. Il faut savoir qu’un aquarium de 100 litres pèsera environ 120 kilogrammes en comptant le poids de l’eau, du sol et de la décoration.

Evitez de le placer à proximité d’une fenêtre, une trop forte influence du soleil risque de provoquer une prolifération d’algues indésirable.

Choisissez un emplacement où l’aquarium sera mis en valeur dans votre domicile. Une pièce sombre semble être la meilleure des solutions.

L’entretien devra pouvoir se faire sans encombrement. Prévoyez une prise électrique ainsi qu’un robinet d’eau à proximité.

:arrow: 1.3 - L’aquarium, le matériel de base

En animalerie, les aquariums sont souvent vendus en kit et donc tout équipés. Néanmoins il est bon de connaître le fonctionnement et l’utilité des appareils fournis.

Regardons dans un premier temps, le matériel électrique :

Le chauffage : Comme son nom l’indique, sa fonction est de chauffer l’eau de l’aquarium. Il est aussi appelé combiné puisqu’il réunit à la fois le thermostat et la résistance. L’eau devra être chauffée à 26°C pour la majorité des espèces.
Attention, le chauffage doit toujours fonctionner immergé. Dans le cas contraire, il surchauffe puis casse.

Le filtre : Il peut être présent sous différentes formes : filtre à ventouse, bac à décantation, filtre extérieur, filtre sous gravier. Les aquarium en kit sont, la plupart du temps, équipés d’un bac à décantation. Ce système se présente sous la forme d’un boîtier noir compartimenté en trois parties. Dans le sens du passage de l’eau on y place :
- Le chauffage dans le premier compartiment.
- Les masses filtrantes dans le second compartiment.
- La pompe à eau dans le dernier compartiment.

La filtration en aquarium a deux grands rôles fondamentaux. L’un est mécanique, c’est à dire filtrer les impuretés. L’autre est biologique, c’est à dire garantir le bon équilibre dans votre aquarium.

La partie mécanique : Elle retient les impuretés ou autres débris. On réalise cette fonction à l’aide des mousses synthétiques bleues ou noires souvent livrées avec l’aquarium.

La partie biologique : Elle contient les bactéries utiles à la dégradation des matières organiques (excréments des poissons, débris de végétaux…). On appelle ce phénomène le pouvoir épurateur des eaux ou encore le cycle de l’azote, nous étudierons ce phénomène un peu loin. On réalise la fonction biologique avec de la céramique ainsi que de la ouate (ou perlon) blanche. La céramique ne sera ni changée, ni nettoyée puisque c’est ici que les bonnes bactéries se multiplient.
La ouate sera découpée en trois parties de façon à nettoyer une partie toutes les deux semaines environ. Cela dans le même but : préserver les bonnes bactéries.

En résumé, dans le sens du passage de l’eau, vous devez avoir dans le compartiment central : mousse synthétique > ouate blanche > céramique.

Vous pouvez également placer un peu de ouate que vous rincerez régulièrement avant la mousse synthétique. Ceci constitue un pré filtre empêchant le colmatage trop rapide du reste de la filtration.

Autre rôle important de la filtration, c’est d’oxygéner l’eau. En effet il suffit que le rejet de la pompe à eau laisse la surface du bac constamment en mouvement pour créer une oxygénation suffisante.

L’éclairage : Il est important de recréer le cycle jour nuit pour les poissons, votre système d’éclairage devra fonctionner environ 10 heures par jour. De plus, les plantes ont besoin de lumière pour croître (photosynthèse). Un bon éclairage serait de l’ordre d’un watt pour deux à trois litres d’eau.
Les aquariums en kit sont généralement sous éclairés, ce qui limite dans le choix des plantes. Nous reviendrons sur les plantes un peu plus tard.

Les tubes fluorescents doivent être changés tous les ans au maximum afin de garantir un spectre idéal. Les éclairages « rosés » semblent êtres plus propices aux algues. Si votre aquarium possède un seul tube lumineux, préférez un blanc comme les Biolux de chez Osram. En revanche, si votre aquarium dispose de plusieurs emplacements, il est possible de combiner des tubes blancs dits « lumière du jour » et des tubes roses dits « horticoles ».

Le choix de l’éclairage est très important, il convient de sélectionner de bonnes marques. Je peux vous en conseiller quelques unes : Sylvania, Osram (notamment le tube Biolux), JBL, Sera…

Outre le matériel électrique, il est bon de se munir d’outils nécessaires à la gestion de votre aquarium :

Une épuisette : C’est indispensable, attention à la taille que vous choisissez. Je travaille de temps en temps en animalerie et je remarque que les clients préfèrent acheter une épuisette beaucoup trop petite histoire de dépenser 0.30 centimes d’euros de moins.

Une paire de ciseau : Très utile pour tailler les plantes par exemple. Une petite paire suffira amplement.

Un siphon : Il sera utilisé pour vos changements d’eau. Soit vous prenez un bout de tuyau d’arrosage, soit vous achetez un siphon avec une « poire » au milieu afin d’amorcer le système.

Une mallette de tests en gouttes : Elle vous sera indispensable pour tester les caractéristiques de votre eau. Nous y reviendrons dans le chapitre suivant où vous comprendrez son importance.

Un thermomètre : Indispensable pour savoir si votre eau est à la bonne température. On en trouve en animalerie pour moins de deux euros. Je recommande les thermomètres que l’on place dans le bac, et non les thermomètres autocollants sur la vitre qui sont moins précis.

:arrow: 1.4 - L’aquarium, le sol

Dans un aquarium, le sol présente plusieurs rôles importants :

- Une question d’esthétisme, tout simplement.
- Un lieu que colonisent les bactéries nécessaires au bon fonctionnement du cycle de l’azote.
- Un support nutritif pour les plantes.

Le sol doit être composé d’un engrais longue durée pour les plantes puis de gravier / sable.

L’engrais longue durée :

L’engrais longue durée va permettre à vos plantes de croître correctement dans votre aquarium. Il en existe sous forme de terreau, ou bien sous forme de gros gravier que l’on appelle « aqualit ». Pour les aquariums d’un volume inférieur à 100 litres, je vous conseille d’utiliser du terreau. En outre, si le volume de votre bac est supérieur à 100 litres je vous recommande davantage l’aqualit en raison de son prix très compétitif.
Il faudra une couche d’environ 2 cm d’engrais longue durée au fond de votre aquarium.

Le gravier ou le sable :

Son rôle est principalement esthétique, placer une couche de 3-4 cm au dessus de l’engrais longue durée. Essayez de créer une pente descendante de l’arrière à l’avant du bac afin de créer un relief.

:arrow: 1.5 - L’aquarium, le décor

Le décor de l’aquarium ! Souvent un gros problème pour agencer l’intérieur, ça ne va jamais comme on veut. Et pourtant, inutile de vous dire que le décor joue un rôle important dans l’esthétisme de votre aquarium.

Si j’ai un conseil à vous donner : restez simple. Evitez tous les bibelots que l’on peut trouver en animalerie, c’est une question de goût certes, mais un aquarium ne doit pas se transformer en fête foraine. Il se fait même désormais des bulleurs de couleur !
Cependant, chacun doit se faire sa propre image du décor type qu’il souhaiterait, le principal est que les poissons soient en bonne santé.

Vous pouvez ramasser quelques roches non calcaires en vous baladant le dimanche, tant que vous les nettoyez correctement, il faut savoir faire des économies. A ce propos, pour reconnaître si une pierre est calcaire ou non, on verse un peu d’acide dessus (vinaigre, jus de citron par exemple) : si ça commence à buller c’est que la pierre est calcaire.

Les plantes décoreront en partie votre aquarium, nous verrons ça un peu plus loin, dans le chapitre 2.

Vous avez aussi la possibilité de mettre un poster, vendu en animalerie, à l’extérieur de la vitre arrière de l’aquarium. Bien que le rendu ne soit pas toujours terrible, ça permet parfois de cacher une tapisserie jaune, bleue… qui s’accommoderait guère avec le reste de l’aquarium.
Modifié en dernier par youness le ven. 03 févr. 2012, 21:13, modifié 3 fois.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » jeu. 02 févr. 2012, 23:24

Chapitre 2 : Un milieu naturel et animé

La façon la plus simple d'avoir un aquarium harmonieux et des poissons compatibles entre eux (ayant les mêmes exigences de qualité d’eau par exemple) est de les choisir originaires du même continent, mieux de la même région voire de la même partie de fleuve ou rivière (pour les plus puristes). Quelques généralités et conseils.

:arrow: 2.1 - L’eau

C’est une partie très importante de ce chapitre, il convient de bien la comprendre. Je vais essayer d’être le plus clair possible tout en restant dans la simplicité des choses.

L’eau est un élément fondamental en aquarium, elle est directement en contact avec les poissons et les plantes comme nous le sommes avec l’atmosphère.

En aquariophilie, on caractérise une eau par cinq grandes valeurs : le pH, le GH, le KH, les NO3, les NO2.

Le pH : Il s’agit de l’acidité de l’eau. En réalité l’échelle du pH peut aller de 0 à 14 mais l’échelle aquariophile est comprise entre 5.5 et 8.5. Lorsque le pH est égal à 7 on dit qu’il est neutre. Si il est supérieur à 7 on dit qu’il est basique et si il est inférieur à 7 on dit qu’il est acide.

Le GH : C’est la quantité de calcium et magnésium présente dans l’eau de votre aquarium. On l’appelle aussi la dureté totale. Elle est mesurée principalement en degrés allemands (°DGH).

Le KH : C’est la quantité de carbonate et bicarbonate présente dans l’eau de votre aquarium. On l’appelle aussi pouvoir tampon parce qu’il est étroitement lié avec le pH. Si il faut retenir une chose du KH, c’est que plus sa valeur est élevée et plus le pH sera stable et élevé également. Le KH se mesure aussi principalement en degrés allemands (°DKH).

Les NO3 : Il s’agit des « résidus » du cycle de l’azote. Les plantes consomment les NO3, aussi appelé les nitrates. Aussi, des changements partiels d’eau contribuent à évacuer les NO3. Une trop grosse concentration serait propice au développement des algues. L’unité de mesure est le mg/l. Le taux est acceptable jusqu’à 35 mg/l

Les NO2 : Comme nous l’avons précédemment vu, c’est un poison hautement toxique à faible dose. Aussi appelé nitrite, le taux doit être de 0.00 mg/l.

Il existe bien évidemment d’autres paramètres, mais nous avons vu là les plus importants ce qui suffit amplement pour le moment.

:arrow: 2.2 - Les plantes

Vous ne pensiez peut être pas, jusqu’ici, mettre de vraies plantes dans votre aquarium ? Pourtant je vous le recommande. Les plantes jouent un véritable rôle dans un aquarium comme le font les végétaux sur notre planète. Contrairement à ce que j’ai pu parfois entendre, mettre de vraies plantes dans son aquarium n’a rien de compliqué ! La seule mesure à prendre est l’utilisation d’un sol adapté, comme nous l’avons vu précédemment. Bref, rien de sorcier !

A ce propos, voici les différents rôles d’une plante :

- Production d’oxygène pour la respiration des poissons.
- Reproduit le milieu naturel des poissons.
- Absorbe les nitrates, issus de la décomposition des matières organiques.
- Offre une protection aux alevins, si alevins il y a.
- Rend l’aquarium vivant.

Pour croître, une plante a plus ou moins besoin de ces trois ressources :

- Du dioxyde de carbone produit par les poissons.
- De la lumière diffusée par les tubes fluorescents.
- D’oligo éléments présents dans le sol et l’eau.

Si un de ces éléments est absent dans votre aquarium, la plante dépérira. Il convient aussi de trouver un équilibre entre ces ressources. Si nous avons une énorme quantité de dioxyde de carbone mais peu d’intensité lumineuse (ou bien même le cas contraire), la plante ne grandira pas plus vite.

Lorsque l’on introduit une plante, il faut prendre en compte la taille qu’elle atteindra. Ainsi les grandes plantes seront placées à l’arrière de l’aquarium, tandis que les grosses plantes seront suffisamment espacées les une des autres.

:arrow: 2.3 – Les poissons

Nous les aurions presque oubliés dans notre histoire, c’est pourtant eux, principalement, qui animeront votre aquarium.
Le choix des poissons est important, on ne peut pas mettre tout le monde dans n’importe quoi avec n’importe qui !
Il convient donc de choisir ses poissons en fonction de certains critères de sélections :

- La taille adulte des poissons : le critère de loin le plus important. En effet, les poissons vendus en animalerie sont très jeunes (parfois de trop même) et ne demandent encore qu’à grandir. Les espèces que vous introduirez dans votre aquarium seront donc compatibles avec le volume de ce dernier. Il en va de la durée de vie de vos poissons.

- Les paramètres physico-chimiques : Nous les avons énumérés dans la partie 2.1. Les poissons ont des besoins différents selon leur origine géographique :

- Les poissons originaires d’Asie du Sud Est : pH : 6.5 – 7 ; GH : 5 - 15
Les poissons asiatiques demandent le plus souvent une eau douce acide à neutre. On y trouve des Rasbora, des Colisa, des Gourami, des Botia, des Barbus, des Betta, etc. Le bac peut être bien planté et doté de roches et/ou racines. Les belles Microsorum et Hygrophila sont typiques.

- Les poissons originaires d’Amérique du Sud : pH : 6.5 - 7 ; GH : 5 - 12
L’Amérique du sud regroupe plusieurs types d’eaux (plus ou moins douces et plus ou moins acides). On différencie principalement l’eau noire (très foncée mais limpide, l’eau est ultra douce et acide), de l’eau blanche (eau trouble un peu plus minéralisée) et de l’eau claire (eau totalement limpide ayant une fourchette très large de pH mais une dureté très basse). On y trouve des Tetra, des Cichlidés, des Corydoras, des Loricaridés, etc. Le bac peut comporter des racines de tourbières et avoir une filtration sur tourbe. Les belles Echinodorus, Alternanthera et Bacopa sont typiques. Les plantes ne sont pas obligatoires car beaucoup de lieux de vie de poissons amazoniens sont pauvres en plantes mais elles mettent l’aquarium en valeur et peuvent aider à son équilibre.

- Les poissons originaires d’Amérique centrale : pH : 7 – 7.5 ; GH : 10 - 15
Elle regroupe la plupart de nos vivipares et pas mal de grands Cichlidés. On y trouve plusieurs des poissons les plus connus (Guppy, Platy, Molly, etc.). Un bac bien planté avec cachettes convient. Mélanger plusieurs espèces de vivipares (hormis en bacs très spacieux) n’est pas conseillé : leur reproduction étant incessante, la surpopulation est vite atteinte si on ne sait pas quoi faire des alevins.

Les Cichlidés d’Amérique centrale sont imposants, territoriaux et caractériels. La plupart demandent un aquarium très spacieux et une filtration importante pour vivre

- Les poissons originaires d’Afrique de l’Ouest : pH : 6.5 - 7 ; GH : 3 - 8
- Les poissons originaires d’Afrique de l’Est : pH : 7.5 – 8.5 ; GH : 15 - 25

On sépare l’Afrique de l’Ouest où l’eau est douce et acide de l’Afrique de l’Est où l'eau est dure et basique.
L’Afrique de l’Est est représentée en aquariophilie par les lacs Malawi, Victoria et Tanganyika. Pas mal de Cichlidés en sont originaires. Ces Cichlidés doivent être maintenus dans des volumes assez conséquents (sauf exception) avec un décor sableux et rocheux voire même avec des coquilles d’escargots (petits Cichlidés du Tanganyika). Rares sont les plantes pouvant résister aux Cichlidés d’Afrique de l'Est (l’Anubia est assez solide par exemple).

Les Killies, certains Cichlidés comme les Pelvicachromis et certains Characidés comme les Phenacogrammus sont originaires d’Afrique de l’Ouest, ils demandent donc une eau plutôt douce. Les Killies doivent être maintenus en spécifique dans de petits bacs avec une filtration sur tourbe. L’aquarium peut être bien planté.


Pour être sûr d’avoir des poissons qui requièrent les mêmes paramètres d’eau, le plus simple serait que ces poissons aient la même origine géographique.

- La zone de vie : Certains poissons passent leur temps au fond du bac, d’autre à la surface. Il est important de faire en sorte que votre aquarium soit animé dans sa totalité

- Le mode de vie : Il convient de respecter le mode de vie des poissons. Certains vivent en trio, d’autres en couple ou encore en groupe… Ce critère est important, les poissons stressent rapidement si ils ne sont pas maintenus correctement, ce qui est source de maladie. Or on se passerait volontiers des maladies, d’autant plus lorsque l’on débute.
Modifié en dernier par youness le ven. 03 févr. 2012, 21:14, modifié 1 fois.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » jeu. 02 févr. 2012, 23:52

J’en profite pour faire une petite liste de poissons qui ne devrait pas se trouver en animalerie :

- Le Botia macracantha : Il requiert minimum 600 litres pour 5 individus. Ce poisson peut dépasser les 20 centimètres. Il est donc préférable de l’éviter dans un premier temps, même si il possède une très belle robe rayée jaune et noire.

Image

- L’Hypostomus plécostsomus : Certainement un des meilleurs exemples. On l’appelle, à tors, « poisson nettoyeur ». Il peut atteindre 40 à 50 centimètres. Un aquarium de 1 000 litres serait le minimum. J’en avais un dans 450 litres et je peux vous dire que ce n’était pas triste. On en retiendra uniquement qu’il faut absolument l’éviter.

Image

- Le Balantiocheilus et le Pangasius : Deux genres à éviter également qui peuvent atteindre 1 mètre pour certaines espèces.

Image

En dehors des poissons qui deviennent énormes, il y a ceux modifiés génétiquement. Inutile de vous dire que ce genre de poisson est également à éviter. La durée de vie de ces animaux est diminuée considérablement. Voici un exemple, le Parambassis ranga :

Image

Essayez dans la mesure du possible de vous procurer les poissons chez un éleveur sérieux. Ils sont généralement plus gros donc moins fragiles ce qui leur permet une meilleure acclimatation. Aussi, vous serez certain de la qualité : alimentation adaptée, bac approprié, paramètres adéquats…
En animalerie, il faut être vigilant sur les poissons que vous choisissez, ils sont parfois affaiblis ou endommagés. Observez-les attentivement :


- Ses nageoires ne seront pas déchirées ou effilochées.
- Sa bouche ne présentera aucune pourriture ou autres déformations.
- La muqueuse n’aura ni plaies, ni masse cotonneuse, ni points blancs.
- La respiration sera lente.
- Le poisson se tiendra droit et nagera sans effort.
- Ses couleurs seront franches.
- Les opercules doivent être fermés et non enflammés.
- Les yeux seront ni troubles, ni exorbités.
- Les écailles ne doivent pas être hérissées.



Si un seul est malade dans le bac et/ou que vous distinguez du produit de traitement, n’achetez aucun poisson maintenu dans cette cuve ! Ce n’est pas lorsque vous remarquerez les mêmes symptômes dans votre bac, que ce soit sur un nouvel arrivant ou un ancien pensionnaire, qu’il faudra s’inquiéter.

En ce qui concerne l’alimentation de vos poissons, elle devra être adaptée. En règle générale, on alimente une à deux fois par jour en petite quantité, les poissons doivent avoir consommer la totalité de l’aliment distribué en deux ou trois minutes.

Il existe des paillettes vendues en animalerie, comme TetraMin, SeraVipagran pour ne pas citer de marque. Ce genre d’aliment est très facile à distribuer et complet pour le régime alimentaire des principaux poissons.

Ceci dit, on peut varier en donnant une à deux fois par semaine des aliments congelés comme des artémias ou des vers de vase, les poissons en raffolent. Les aliments congelés sont présentés sous forme de plaquettes que vous laissez dans votre congélateur. Lorsque vous voulez en distribuer, vous décongelez la quantité nécessaire dans un verre ou une petite passoire.

:arrow: 2.4 - Le cycle de l’azote

Je vous en avais brièvement parlé lorsque nous avons vu la filtration, nous allons maintenant le voir plus en détail. Les débris de plantes, les déjections des poissons, les cadavres, le surplus de nourriture… tout est source de pollution ! Mais rassurez vous, la nature à bien fait les choses : de multiples transformations auront lieu dans votre aquarium pour réduire tous les déchets en composés quasi inoffensifs. On nomme ce phénomène « le cycle de l’azote » ou encore « le pouvoir épurateur des eaux ».

Nous allons étudier ce fameux cycle à l’aide d’un schéma :

Image

1 - Transformation des excréments des poissons, des débris végétaux et des restes de nourriture en Ammoniac.


2 - L'ammoniac (poison mortel) est transformé en Nitrites par les bactéries Nitrosomonas. Les nitrites sont mortels à faible dose.


3 - Les nitrites sont ensuite transformés par les bactéries Nitrobacter en Nitrates, produit dangereux seulement à très haute concentration.


4 - Les plantes absorbent une partie des nitrates.


5 - Les nitrates non absorbés, se retrouvent dans l'eau. On contribue à leur diminution par des changements d'eau d'environ 10% du volume du bac par semaine.

Bien entendu, toutes ces transformations sont réalisées grâce aux bactéries. En revanche, si elles se développent rapidement, elles ne sont pas présentent dès la mise en eau d’un aquarium. Il vous faudra alors attendre un mois après la mise en eau de votre aquarium afin que la quantité de bactéries nécessaires aux transformations se multiplie.

Les bactéries colonisent principalement le filtre, notamment la céramique qui est un excellent support. C’est pour cette raison que l’on ne nettoie jamais un filtre d’un seul coup dans sa totalité. En effet on détruirait toutes les bactéries indispensables au bon équilibre de l’aquarium.
Modifié en dernier par youness le ven. 03 févr. 2012, 21:15, modifié 1 fois.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » ven. 03 févr. 2012, 21:11

Des fiches poissons, Fiches plantes et Fiches matériel seront à votre disposition sur le site Aquajardin, elles vous permettront de connaître les caractéristiques des principales espèces.

Il est important de se renseigner avant d’acheter, ceci évitera de gros soucis de population :D
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » ven. 03 févr. 2012, 22:21

Chapitre 3 : Mise en fonctionnement de votre aquarium

:arrow: 3.1 – Installation de l’aquarium

Nous y voici enfin ! Dans la partie concrète de la chose. Maintenant que vous avez acquis les connaissances nécessaires, nous allons pouvoir attaquer l’installation de votre aquarium. Il n’y a là encore, rien de bien compliqué, il suffit de ne pas se précipiter et de suivre correctement les étapes.

Etape 1 : Rincez votre aquarium à l’eau claire (à l’aide d’une éponge) puis essuyez-le à l’aide d’un chiffon sec et propre.

Etape 2 : Placez un poster de fond si vous le souhaitez (à l’aide de scotch par exemple).

Etape 3 : Placez l’aquarium à son endroit définitif (il n’en bougera plus) et veillez à ce qu’il soit droit et ne dépasse pas de son support.

Etape 4 : Mettez en place le filtre (s’il n’est pas siliconé à l’aquarium), la pompe à eau, les composants du filtre et le chauffage sans rien brancher.

Etape 5 : Etalez uniformément une couche d’au moins 2cm de sol nutritif si vous souhaitez en mettre un.

Etape 6 : Etalez une couche d’au moins 5cm (ou plus) de sol. Il est conseillé d’avoir plus de hauteur de sable vers le fond. Placez vos décorations selon votre imagination (roches, racines, etc.).

Etape 7 : Commencez à remplir votre aquarium d’eau en prenant garde de ne pas déranger le sol (visez le filtre ou une décoration). Vous pouvez commencer la plantation quand vous le souhaitez, il est conseillé de la faire le plus tôt possible.

Etape 8 : Une fois l’aquarium remplit d’eau et planté, branchez le filtre, la lumière et le chauffage. Vérifiez que tout fonctionne bien.


Admirez votre travail :!:

Ensuite, il vous faut patienter 3 à 4 semaines, sans changements d’eau ni nettoyage du filtre, le temps que les bactéries nécessaires à l’équilibre de votre aquarium se développent. En attendant, vous pouvez étudier votre future population grâce aux critères de sélection que l’on a vu un peu plus haut

:arrow: 3.2 – L’introduction des poissons

Il est primordial de prévenir votre entourage (famille/amis) que vous allez vous lancer dans l’aquariophilie. Vous en profiterez pour les sensibiliser et les convaincre de ne pas vous acheter de poissons, même s'ils souhaitent vous faire plaisir.

Expliquez-leur que s'ils désirent vous faire une surprise, ils peuvent toujours vous acheter des livres aquariophiles mais ne les laissez surtout pas vous offrir de poissons. Ils arrivent très souvent que les gens offrent des poissons à quelqu'un ayant un aquarium bien sur pour lui faire plaisir mais cela a souvent pour effet de provoquer un déséquilibre complet de l’aquarium.

Parfois totalement novices ou même légèrement avertis, ils penseront sincèrement faire un cadeau parfait, malheureusement il y a des "chances" pour que les poissons déjà installés dans votre aquarium (s'il y en a) ainsi que les nouveaux arrivants, tombent malades ou meurent car pour vous faire la surprise, ils n’auront aucune données sur votre aquarium (ses dimensions, paramètres de l’eau, date de mise, poissons que vous souhaitez, etc.).

Ceci aura pour effet de bouleverser complètement l'équilibre de votre bac soit parce que les poissons auront été introduits trop tôt dans l'aquarium (pendant le cycle de l’azote), soit parce que les poissons ne seront pas adaptés à votre bac : les paramètres de l'eau ou bien ses habitants ne seront pas compatibles avec leurs besoins ce qui entrainera du stress, des maladies et pourra même faire mourir les poissons.

Insistez bien sur le fait que vous ne voulez pas de poissons en cadeau, peut être parce que vous vous n'êtes pas encore décidé sur les espèces que vous aimeriez mettre dans votre aquarium. Si vous avez déjà quelques idées, expliquez à votre entourage que vous souhaitez aller choisir vous-même les poissons à l'animalerie, qu'ainsi vous pourrez savoir s'ils sont ou pas en bonne santé.

Voilà, l’aquarium est enfin prêt à recevoir ce que vous attendiez depuis le début : les poissons. Après tout ce temps d’attente, je suppose que vous avez commencé à réfléchir à une population.
Tout d’abord, il faut connaître les paramètres physico-chimiques de votre eau. Je vous avais conseillé une mallette de tests en gouttes dans la partie 1.3. Si vous ne l’avez pas encore achetée, je vous la recommande une fois de plus. Elle vous sera toujours utile, je vous le garantis.
Si vous ne voulez pas en acheter, vous pouvez faire tester votre eau dans l’animalerie la plus proche de chez vous. C’est gratuit mais beaucoup moins pratique pour plusieurs raisons :

- Il faut se déplacer dès que l’on a besoin de faire un test d’eau, au prix de l’essence il vaut mieux minimiser les déplacements.

- Les tests ne sont pas toujours précis parce qu’ils ne sont pas toujours réalisés avec du bon matériel.

- Il faut penser à apporter un papier et un crayon pour noter les résultats. Sinon le vendeur vous dira juste « c’est bon » ou pas :!: Or nous avons précédemment vu que les poissons ne tolèrent pas tous la même eau. On peut donc en conclure qu’une eau n’est jamais bonne ou pas, elle sera juste correcte pour telle ou telle espèce uniquement.

Elle doit se faire très progressivement pas plus de 3 ou 4 poissons à la fois. En mettant tous les poissons en même temps, le bac risque de se déstabiliser et une montée de nitrites serait alors fatale. Il faut aussi, pour les mêmes raisons les nourrir avec parcimonie

Lors de l'achat des poissons, il faut mettre le sac en plastique du magasin à tremper dans l'aquarium pendant une vingtaine de minutes. La température du sac et celle de l'aquarium s'équilibreront ainsi. Il est préférable d'avoir au préalable éteint les lumières de l'aquarium, pour éviter un stress aux poissons. Ensuite, il faut ouvrir le sac et mettre dedans une petite quantité d'eau de l'aquarium. Cette opération doit être renouvelée toutes les 20 minutes environ, le plus de fois possible. Si cette opération n'est pas faite, les poissons risquent un choc osmotique et décéderont rapidement. Il leur faut le temps de s'habituer aux paramètres de la nouvelle eau.

Au bout d'un minimum de 1 heure, les poissons peuvent être relâchés dans l'aquarium. ATTENTION : il ne faut pas vider l'eau du sac, mais attraper les poissons avec une épuisette et les mettre dans l'aquarium. Cela évite de mettre dans l'eau des germes issus de l'eau du magasin.

Ne pas nourrir les poissons le jour même : le stress subit leur coupe l'appétit. Voila, vous pouvez maintenant profiter de vos nouveaux hôtes ! Attendez encore une dizaine de jours pour en introduire de nouveaux.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
youness
Apprenti(e)
Apprenti(e)
Messages : 43
Enregistré le : ven. 13 janv. 2012, 21:40
Localisation : Casablanca, Maroc

Sujet du message: Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par youness » ven. 10 févr. 2012, 23:30

Chapitre 4 : Entretenir son aquarium

Il est recommandé d'éteindre les appareils électriques avant de mettre la main dans l'eau ! Ne jamais utiliser de détergents pour votre aquarium (utilisez un récipient neutre de tous détergents pour changer l'eau et au cas où vous voudriez déplacer vos poissons de l'aquarium).

:arrow: Comment entretenir son aquarium

Trois points sont particulièrement importants pour le bon entretien de l'aquarium:le contrôle quotidien du bien -être de tous ses habitants, celui du bon état de marche des appareils et les changements d'eau régulier.

Les changements partiel de l'eau:

Même le meilleur des filtres ne fait que contribuer à transformer, à l'aide de bactérie, les produits toxiques du métabolisme des poissons en d'autres moins dangereux, mais ne les élimine pas définitivement de l'aquarium .
Le plus sure moyen d'obtenir de l'eau propre est de changer régulièrement un tiers du bac toutes les semaines.Tous les produits nocifs dissous dans l'eau sont ainsi éliminés.Tenir toujours prêts un tuyau et sa fixation à accrocher des raccord d'une longueur suffisante pour vider l'eau directement dans l'évier ou autre.
Débranche tout les appareil avant de changer l'eau pour éviter de faire tourner la pompes a sec et système de chauffage.Aspirer ensuite avec le tuyaux l'eau et les reste de nourriture qui trainent au fond de l'aquarium.Remplir ensuite l'aquarium d'eau tempérer aux paramètre éventuellement adapté au confort des habitant de l'aquarium.

Les autres mesure d'entretien :

Filtre: Après la phase de démarrage du filtre, qui peut durer plusieurs semaines, ne rincer à l'eau fraiche que la première couche de filtration mécanique et la remplacer si elle commence à se désintégrer ou est encrassée au point d'empêcher visiblement la circulation de l'eau.Les masse filtrante biologique ne doivent être rincer que lorsqu'elles ne permettent plus a l'eau de circuler librement même après le nettoyage des premières couches de filtration.

Important:Ne rincer jamais le filtre à l'eau chaude celas tuerait les bactéries et réduirait à néant tout l'effet filtrant.

Les plantes:

Couper régulièrement les feuilles qui jaunissent ou se détache, raccourcir les tiges des plantes caulescentes et éclaircir les plantes flottante.Leur donner de l'engrais régulièrement mais en quantité minimes (la première fois quatre semaines après l'installation de l'aquarium) et utiliser un engrais liquide spécialement adapté aux plantes aquatique.

Les appareils:

L'arbre en céramique et la roue à ailettes des pompes centrifuge s'usent et se salissent, ils doivent être nettoyers en suivant le mode d'emploi si la pompe fait plus de bruit que d'habitude ou remplacées la si nécessaire.

:arrow: Récapitulatif des activités d’entretien

Je vais classer et décrire sommairement les différentes tâches à effectuer par fréquence de répétition :

A réaliser chaque jour :

Quelques minutes par jour peuvent suffire à entretenir son aquarium.

Il n'est pas toujours évident en semaine de s'occuper de son aquarium (si on habite seul et qu'on travaille par exemple). Aussi, on peut faire appel à des appareils qui allument et éteignent l'éclairage, ainsi qu'un distributeur automatique de nourriture.

Voici donc les petits gestes d'entretien au quotidien :

1- Allumer et éteindre l'éclairage (je précise quand même matin et soir, et non pas l'après-midi comme j'ai déjà pu voir). A noter que l'éclairage est utile aux plantes !

2- Donner à manger deux à trois fois par jour (exemple matin et soir). Attention, ne jamais donner trop de nourriture (c'est pire que de ne pas leur donner à manger). Des petites portions données en plusieurs fois valent qu'une grosse portion en une fois. Les poissons doivent avoir mangé les rations en moins de cinq minutes. Assurez-vous que tous les poissons ont mangé (certains sont plus rapides que d'autres, compétition alimentaire oblige).
Le soir, vous pourrez nourrir les poissons qui seront plutôt actifs la nuit (vous savez, ces poissons qui se cachent toujours durant la journée), avec des aliments qui coulent au fond de l'aquarium.

3- Vérifier la température de l'eau (Rappel : 26°C en moyenne pour un aquarium tropical, entre 18 et 22°C pour des poissons rouges).

4- S'assurer du bon fonctionnement de l'équipement (et des appareils automatiques si vous en possédez).

5- Compter les poissons, et s'assurer que les poissons ne présentent pas d'anomalie.

6- Retirer les déchets avec une épuisette: les aliments en excès, les plantes qui pourrissent et si besoin est, les cadavres de poissons.
Bon, vous admettrez que pour le moment, ce n'est pas trop contraignant. Pour le "vrai" nettoyage, ça demande un peu plus de temps. Comme je l'ai déjà écrit, plus un aquarium est grand, plus il est facile à entretenir ! Les indications de temps ci-dessous ne sont qu'à titre indicatif, car ne connaissant pas la taille de votre aquarium, il est difficile d'être vraiment précis. D'autant que certains poissons, comme le poisson rouge, sont plus "salissants" que d'autres.

A réaliser chaque semaine :

Le week-end laisse plus de temps pour admirer son aquarium et y apporter un peu plus de soins...

1- Déjà, on peut donner aux poissons une nourriture un peu plus riche et plus "attractive" (surgelées, nourriture vivante, feuille de laitue, etc.). Cependant, faites toujours attention à ne pas les suralimenter.

2- Nettoyer les vitres (à l'aide d'accesoire adapté)

3- Nettoyer le sol (en le siphonnant et en remplaçant l'eau). Certains escargots, comme le mélanoïde, permettent de vous alléger de cette tâche. Ils "aérent" le sol, ce qui est très bénéfique pour vos plantes. Mais même si vous possédez ces escargots, regardez si le sol est correcte.
4- S'occuper des plantes (boutures, engrais, etc.)

5- Vérifier la composition chimique de son eau (ou tous les 15 jours) : taux de nitrites, dureté, pH... Ce n'est pas obligatoire, mais conseillé.

A réaliser chaque mois :

Le temps du grand nettoyage est venu...

1- Le changement d'eau (théoriquement, 1/3 du bac tous les 15 jours). C'est sans doute l'élément le plus contraignant en aquariophilie, et la chose à laquelle on ne pense pas en faisant l'acquisition d'un aquarium. Il faut faire preuve de délicatesse pour ne pas trop effrayer les poissons et surtout, au minimum vérifier la température de l'eau que l'on renouvelle. Les poissons détestent les écarts thermiques !
Un sceau (qui n'a jamais servi à laver les sols - c'est-à-dire neutre de tous détergents) et un tuyau d'arrosage vous seront utiles.

2- Le nettoyage des masses filtrantes. Là encore, ne nettoyez pas tout ! Rincer à l'eau une partie de votre ouate. Ne changez la ouate (perlon) que si elle est vraiment sale. La mousse bleue qui occupe les bacs à décantation, dont sont équipés la plupart des aquariums, est souvent le nid de la majeure partie des bactéries qui peuplent l'aquarium. En aquariophilie, il faut toujours penser à conserver le plus possible de bonnes bactéries. Bien entendu, là encore, ne lavez rien avec des détergents !

A réaliser chaque année :

- Changer les tubes fluorescents, les starters avec si possible. Si vous disposez minimum deux tubes, veillez à ne pas tous les changer en même temps afin d’éviter une prolifération d’algues due au changement de spectre lumineux. Six mois d’intervalle serait l’idéal.

Ces activités occupent environ 30 à 60 minutes par semaines. Ce n’est pas énorme mais pour le moins indispensable pour la survie de vos poissons et la beauté de votre aquarium.
Youness BZAGHLI
Passionné par l'eau - l'eau des effets fascinants jardins privés aux grandes installations de imposante dans l'espace public indiquer le vaste domaine de la mise en œuvre.

https://www.facebook.com/bzaghli

Avatar du membre
Eric123
Arrivant(e)
Arrivant(e)
Messages : 2
Enregistré le : ven. 17 févr. 2017, 07:24
Localisation : Paris

Re: Guide de débutant en AQUARIOPHILIE

Message par Eric123 » ven. 17 févr. 2017, 12:31

Bonjour,

Alors ce guide est fait exprès pour moi!!! :cheers: C'est un travail qui a demandé beaucoup de patience, mais je suppose qu'avec beaucoup d'amour, vous avez déjà oublié votre peine.
Bref, moi c'est Eric. Je suis nouveau sur le forum et je souhaite réaliser ma première aquariophilie. Côté matériel, tout est bon sauf l’éclairage. Il faut que je trouve un éclairage aquarium adapté, car avant (2 néons 39W JBL) c’était vraiment sombre. Je pense que l’OSRAM 965 biolux fera l’affaire.

P.S : Je n’ai pas trouvé le petit quizz, mais j’ai passé une bonne lecture.

Cordialement,

Eric

Répondre

Retourner vers « Mon premier aquarium »


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité